A partir de 11.05.17 Nouvelle Expo Psychéde ' Dreams - vernissage le 27.05.17

LOU-CHARLOTTE

Mon coté créatif m'a conduite après le collège à préparer un baccalauréat littéraire mention arts plastique et par la suite, suivre une MANAA ( Mise A Niveau en Arts Appliqués) où j'ai pu révéler mes idées, mes sentiments.

Depuis l'enfance je m'exprime par mes dessins, mes créations, qu'elles soient des sculptures (licorne fabriquée avec des os et fils barbelés, cage érigée par des clefs soudées entre elles qui retienne un cerveau modelé en pâte polymère, etc ..) des dessins à l'encre sur support papier, des acryliques sur toiles et sur bois et récemment de l'Art corporel (tatouages).

En janvier 2016, j'ai réalisé un premier vernissage au « RENDEZ-VOUS » à Albens, bar-restaurant, qui est un lieu de restauration mais également d'échange et de culture puisque Isabelle et Hervé ont déjà accueilli plusieurs expositions et bien d'avantage de groupe lors de concerts mémorables.

Cette exposition « REVE VOLATIL » fait référence aux sentiments ambivalents entre la liberté telle qu'elle apparaît dans sa définition et la possibilité de la vivre pour ma génération dans une société ou prône les interdits mais pas celui de détruire, de polluer ou massacrer.

Il reste alors, le rêve comme liberté (en référence à l'oiseau) liberté de réfléchir, de révéler un message.

J'ai travaillée pour que mes toiles existent par elles-mêmes, que leur présence et l'image qu'elles véhiculent suffisent à révéler le message. Je suis très influencée dans mon travail par BANKSY, célèbre artiste urbain et LORA ZOMBIE, grunge art.

Le fil conducteur de ma nouvelle exposition est une myriade d’atmosphères, qui véhiculent une turbulence des sens, une dissonance poétique.

Par exemple les trois danseuses du triptyque « Histoire d'amour » révèlent la danse éphémère de l'amour.

Le premier inspire les palpitations, les envols, la vie en rose, le regard porté vers l'avenir.

Puis le second transmet les turbulences de la relation, la danseuse est à terre, la magie de l'amour s'est envolée, le rouge de la passion s'estompe, la mouvance de l'oiseau s'affaiblit pour fatalement mourir.

Enfin, la troisième comme une plume d'acceptation renaît, teintée du bleu de la sagesse et de la sérénité. Elle désire rester consciente des pulsations, des rythmes palpitants ou sereins d'aventureux lendemains.

En conclusion, l'ensemble des travaux de ma nouvelle exposition sont un panel de sentiments.

v